Petit Vingt et Unième n°15

Le Petit Vingt Et Unième n°15

                                    Couverture pvu 15

Ouf, vous êtes tous là en chair et os ! On nous annonçait la fin du monde pour le 21 décembre 2012  et point de catastrophe pour le plus grand plaisir des jeunes de 7 à 77 ans comme pour tous les autres.

Et pourtant, à peine remis de nos émotions, voilà un bolide, un météore de taille plus qu’appréciable qui explose dans le ciel de l’Oural le 15 février 2013 et s’écrase même du coté de Tchéliabinsk ! Et dire que nous consacrions un article à une étoile pas si mystérieuse que cela dans notre précédent bulletin…

Néanmoins, si le Fonds Européen de Recherches Scientifiques dépêche sans plus attendre une expédition pour récupérer des échantillons, nous ne manquerons pas d’en être et, qui sait, faire la une en vous rapportant les premiers fragments de tonnerredelestène !?

De là à dire que Tonnerre de l’Est fait les choses en grand pour vous, il n’y a qu’un pas que certains n’hésiteront nullement de franchir et ils mériteraient d’avoir raison !

Mais, dans l’immédiat, restons humbles face aux mystères et phénomènes venus de l’espace et remettons les pieds sur terre pour nous consacrer à l’exploration de ce nouveau Petit Vingt et Unième, 15ème du nom. Allez, chacun est-il prêt pour s’engouffrer dans les profondeurs de son contenu ?

Image pvu 15 

Copyright Moulinsart 2015

Comme à l’habituel, que du sérieux ! Point de frasques mais, tiens pour cette fois, plutôt des histoires de fresques. D’une part, une petite visite guidée du coté de l’Institut Saint-Boniface et de son ancien local scout qui abrite toujours les premières œuvres d’un certain Renard Curieux. D’autre part, la carte de vœux égyptienne de Hergé, décryptée et interprétée par quatre spécialistes aux horizons diamétralement opposés pour le moins qu’on puisse dire, analyses synthétisées par Yves Horeau.

Besoin de vous détendre entre deux articles ? Alors agrémentez votre lecture d’un peu de musique grâce à Jean-Pierre Yvinec qui a mené une étude sur tous les disques consacrés à Tintin (albums, chansons...) ou dégustez un nectar de houblon en compagnie de Hergé sous la plume de Jacques Thomas. Savourez également le doigté de Benoit Verley, modéliste d’un jour, modéliste toujours, qui, à l’image du modèle qu'il a déjà réalisé sur le train de Tintin au Congo, a réalisé la maquette du train de l'Île Noire sans oublier - bien sûr – d’y faire figurer Tintin sautant sur le train par dessus la passerelle (« i pericoloso sporgersi » ou, du moins, on s’en rapproche…).

Mais le Petit Vingt et Unième sait aussi souligner les impostures comme lever les mystères. Je citerai Fabien Niezgoda qui pointe du doigt « l'imposture » de certains personnages au rôle présumé crucial dans l'histoire mais en réalité bien éphémère le temps d'une ou deux vignettes voire d’une première de couverture. Ou encore notre ami helvète Plinio Crivelli qui n’a jamais lâché prise et crie victoire en revenant sur l'attribution d'un chèque Tintin à un produit qu'il n'avait su identifier lors de son premier article sur le sujet.

Bref, voilà matière à vous tenir en haleine à l’orée des vacances d’été. Vacances que je ne manquerai pas de vous souhaiter les meilleures qui soient !

Eric, le président

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site