Petit Vingt et Unième n°16

Le Petit Vingt Et Unième n°16

                                  Couverture pvu n 16

Quoi !? Un éditorial daté de décembre 2013 et qui nous arrive en mains seulement en 2014 ! Et encore, l’année est déjà bien entamée.

Mais que-fait-le-pré-si-dent-de-TON-NER-RE-DE- L-EST, mille millions de mille sabots lorrains me direz-vous !?

Pffff, certainement parti faire les soldes diront certains ! Et ils n’auraient peut-être pas entièrement tort… Car de soldes en fringues, de fringues en garde-robe, de garde-robe en courants de mode, c’est en toute logique que ce numéro 16 du « petit vingt et unième » consacre un fort bel article à « Hergé et la mode » sous la plume affûtée et non moins élégante de Louise DEHON. Et quoi de mieux qu’une Diva pour illustrer ce tourbillon vestimentaire au cours des dernières décennies.

Les années passent, 2014 est déjà là, notre passion commune ne recule pas d’un pouce grâce à l’investissement constant de certains d’entre vous qui, tantôt prennent la plume ou l’appareil photo en se disant qu’il s’agit de faire un bel article, ou tantôt travaillent dans l’ombre tel Hervé et Jacques qui ont donné à ce « petit vingt et unième » ses lettres de noblesse désormais reconnues par chacun d’entre vous. Dans ce même et bel esprit, l’article de Michel Bataille rend un hommage particulier aux associations et à Thibaut van Houte.

Les années passent, disais-je plus haut, et parfois c’est l’un d’entre nous qui nous dit au revoir. Jacques THOMAS s’en est allé au lendemain de Noël. Oh, n’ayez crainte ! Sa passion, ses idées, ses projets et encore moins ses… directives J n’ont faibli d’un iota ! Vous en aurez pour preuve son dernier projet tout savoureux, tout pétillant, tout en bulles et en mousse à découvrir incessamment sous peu. Et pour l’accompagner de la plus belle manière, une surprise qu’Hervé vous a concoctée en exclusivité pour ce « petit vingt et unième »…

Bon, votre serviteur papote alors que d’autres bâtissent, jouent et écrivent… « Et vous, votre Licorne elle avance ? » vous demande Benoit Verley. Jean-Pierre Yvinec, pour sa part, fait table pleine aux jeux Tintin et vous propose entre deux lancers de dés une lecture différente de L’Etoile Mystérieuse. Même votre président et un pan de sa famille se sont impliqués pour la circonstance dans un article teinte de nostalgie.

Jacques, tu l’auras compris, tu as de la lecture en perspective.

Bonne Année à toutes et à tous, ici bas comme plus haut !

Eric, le président.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site